Dar Hbibi Cohen

Les juifs de Fès, douze siècles d'histoire

Cimetière juif à Fes
Cimetière juif à Fes

Depuis sa fondation, la ville de Fès compta parmi ses habitants une communauté juive, nombreuse et vive. Douze siècles de vie juive à Fès ont laissé derrière eux des monuments. La Fondation du Patrimoine Culturel Judéo-Marocain (FPCJM) sous la direction de feu Simon Lévy en restaura deux slat ben Danan et slat el fassiyin mitoyenne de Dar Hbibi Cohen. Ces monuments restaurés attirent aujourd’hui un grand nombre de visiteurs étrangers et nationaux. La vie de tous les jours, l’identité culturelle des juifs marocains n’est cependant accessible que par une reconstitution de ce que fut une maison du Mellah avec ses meubles, ses ustensiles et ses particularités architecturales. C’est pourquoi l’Association des Amis du Musée judéo-marocain de Casablanca s’est créée autour de ce projet. Un projet qui vise avant tout à préserver une culture de l’oubli et à faire connaitre au grand public national et étranger la réalité de la vie des juifs marocain dans le contexte d’un quartier qu’ils ont peuplé pendant près de huit cent ans.

Une maison parmi d’autres au mellah ?

     Hbibi Cohen, 1947
Hbibi Cohen, 1947

Qui habitat cette maison au fil des siècles n’est pas parvenu jusqu’à nous. Un de ses derniers habitants juif est cependant connu : Hbibi Cohen, lettré. Érudit en religion, compositeur de Qsaid. (Contes, souvent chantés). Son conseil et sa bénédiction étaient recherché par tous les habitants du Mellah. Le jour de sa mort en 1947, on rapporte que le Mellah entier ferma boutique et que les juifs de Fès suivirent pied-nus son cortège funèbre. Sa maison datant donc de la fin du XVII siècle est aujourd’hui vide et délabrée, sur une surface au sol de 93 m² elle compte cinq étages, possède sa propre cave et sa cour intérieure.

 

Le but est d’acquérir la maison qui est aujourd’hui en vente, de la restaurer, de la meubler comme l’était une maison juive fin XIX/début XX siècle. Afin d’illustrer le tout, des clichés d’époques d’intérieurs juifs et de personnes y seront exposés. Ce projet requiert des fonds que nous nous proposons de réunir. Des fonds nécessaires non seulement à l’achat et à la restauration de la maison, mais aussi à l’acquisition d’objets et au fonctionnement ultérieur de Dar Hbibi Cohen.

Comment nous aider pour ce projet ?

Nous devons racheter la maison et la restaurer. Les dons matériels sont donc la première urgence. Nous recherchons en outre des informations sur Hbibi Cohen, sa vie ses écrits. Selon certains renseignements que nous possédons la maison était habitée par d’autres familles. Qui étaient ces familles, de quoi vivaient-elles ? Quelle partie de la maison était habité par quelle famille ? Tout renseignement est le bienvenu, contactez-nous !

 

Semaine du Film sur le Judaïsme Marocain à Berlin

compte-rendu, fotos & revue de presse ici

« Plaisir de mémoire » en hommage posthume à Simon Lévy (par Mohamed Elmedlaoui)

Compte-rendu

de la première conférence de AAMJM, tenue à Rabat le 14 janvier 2016

Compte-rendu.pdf
Adobe Acrobat Dokument 558.1 KB

Nouveau livre sur les juifs du sud!

Le 7 janvier 2013, s’est tenu à Rabat un colloque sur les communautés juives du sud du Maroc, considérées comme les plus anciennes de ce pays. Réunir les contributions des participants, universitaires et spécialistes, tenait au cœur de chacun. La singularité de cet ouvrage réside dans l’accent mis, avant tout, sur le concret, le local et le spécifique. Pour en Savoir plus...

Communautés juives.pdf
Adobe Acrobat Dokument 3.2 MB

Conférence de l'AAMJM à Berlin

Conférence de l'AAMJM à Berlin.pdf
Adobe Acrobat Dokument 410.3 KB
Juifs du Maroc.pdf
Adobe Acrobat Dokument 358.1 KB

Ce texte de Simon Lévy, paru en 2006 a été rédigé aprés une enquête réalisée auprès d'ecoliers et de lycéens au Maroc, dont les réponses montraient à quel point leur connaissance des juifs marocains étaient lacunaires.