Association des Amis du Musée du Judaïsme Marocain

 

Une Association des Amis du Musée du Judaisme Marocain, pourquoi ?

 

Pour faire court : afin de sauvegarder et transmettre une partie de la richesse de notre pays.

 

Les décennies passées ont vu le Maroc vivre de profonds bouleversements. Une des communautés qui a fait partie des forces vives de ce pays depuis plus de deux mille ans est aujourd'hui réduite à quelques milliers de personnes, alors qu’elle a représenté jusqu’à 4% de la population voici près d’un siècle.

 

Beaucoup de ceux qui vivent au Maroc n’ont plus de contact direct avec la communauté juive. Leur perception du judaïsme marocain est rudimentaire voire inexistante. Ceux qui ont vécu côte à côte avec leurs voisins juifs sont de plus en plus rares. L'enseignement de cette partie de l'histoire du Maroc aux jeunes générations est complètement occulté.

 

Les visiteurs qui viennent dans notre pays sont surpris par les traces d’un passé juif qu’ils découvrent çà et là, sans qu’il leur soit expliqué.

 

Depuis 1994, la Fondation du patrimoine culturel Judéo-marocain (FPCJM) et son musée à Casablanca, se sont attachés à promouvoir ce travail de sauvetage de notre patrimoine culturel. Sous la direction de Simon Lévy, la FPCJM a sauvé des monuments de l’histoire juive du Maroc comme la synagogue Ben Walid de Tétouan, les synagogues Ben Danan et Slat Elfassiyin de Fès et des synagogues rurales comme celles d’Oufrane de l’Anti-Atlas et d’Ighil N-Ogho. Le Musée du judaïsme marocain à Casablanca a réussi, en tant que musée ethnographique à réunir des collections d’objets reflétant deux mille ans de vie juive au Maroc. Du vivant de Simon Lévy, de très nombreuses expositions ont pu y être organisées, faisant connaître la culture judéo-marocaine à un large public.

 

L’œuvre de Simon Lévy a permis de lancer une dynamique qu’il est nécessaire de poursuivre. Nous voulons, pour le Maroc, participer à la sauvegarde de son passé et de sa richesse culturelle. Musulmans, juifs, chrétiens, vivant sur le sol national ou non, avons la volonté d’œuvrer pour ce pays que nous aimons et de transmettre aux nouvelles générations un pan important de leur histoire.

 

Nous nous sommes donc constitués en 2013 en tant qu’association culturelle marocaine régie par la loi de 1958.

 

Comme nous le précisons dans nos statuts, notre association se propose d’œuvrer sur plusieurs axes :

 

• la restauration de tous lieux présentant une valeur patrimoniale judéo-marocaine ;

• la recherche de donations et l’acquisition d’objets et de documents de nature à enrichir les collections du Musée de Casablanca, ou de tout autre lieu dédié à la protection du patrimoine judéo-marocain ;

• l’organisation d’expositions et d’événements sur les différents aspects de la culture marocaine et de l’histoire du Maroc dans leurs dimensions juives ;

• la production et l’encouragement à la production d’outils pédagogiques académiques, scientifiques ou documentaires sur le judaïsme marocain ;

• la collaboration avec les organismes publics et privés, marocains, étrangers et internationaux ayant un rapport direct ou indirect avec les objectifs indiqués ci-dessus.

 

 

Le bureau

Président: Mohammed Elmedlaoui

Secrétaire général: Myriem Khrouz

Trésorier: Jean Joseph Lévy

Assesseur: André Gomel

 

 

Prof. Mohamed Elmedlaoui

 

Mohamed Elmedlaoui est un linguiste, spécialisé en phonologie des langues chamito-sémitiques. Il a enseigné la linguistique et l’hébreu à l’université d’Oujda (1978-2001) où il a également exercé la fonction de vice-doyen (1995-1999). Avant de rejoindre l’institut Universitaire de la Recherche Scientifique à Rabat en 2007, il a occupé le poste de ‘directeur de recherche’ à l’Institut Royal de la Culture Amazighe (2002-2006). Il a passé un semestre à l’University of Massachusetts en tant que ‘visiting scholar’ et a donné des conférences dans plusieurs autres universités et instituts américains et européens.

 

En tant qu’ancien boursier du programme américain Fulbright, il est un membre fondateur (2004) de la Moroccan Fulbright Alumni Association. Il est également membre fondateur de plusieurs autre société savantes ou civiles.

M. Elmedlaoui est accrédité comme expert évaluateur auprès de plusieurs organismes et institutions de gestions de la recherche ou de la publication scientifique dans son domaine au Maroc et à l'étranger (p. ex. Académie du Royaume du Maroc, CNAE, CNRST, Bureau Multi-pays de l’UNESCO à Rabat; à l’étranger: FCAR (Canada), Austrian Science Fund (Autriche), Oxford University Press (GB).

 

En enseignant l’hébreu et en menant des recherches de linguistique dessus, M. Elmedlaoui fut conduit ces deux dernières décades à s’intéresser également à la culture judéo-marocaine, orale et écrite, surtout dans les domaines du récit, du nouveau roman et de la musique. Il a traduits de l’hébreu en arabe et/ou analysé et publié plusieurs textes dans ce domaine.

 

M. Elmedlaoui est actuellement chef de l’équipe de recherche “Géopolitique Identité et Migration” à l’Institut Universitaire de la Recherche Scientifique / Univ. Mohammed V-Souissi, Rabat. Il est chroniqueur hebdomadaire dans le quotidien arabophone marocain Al-Alam et dans le journal électronique francophone marocain Quid.ma.

 

 

 

Myriem Khrouz

Titulaire d’un Master en « Journalisme et Communication à l’International » et diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) d’Aix En Provence, Myriem Khrouz est journaliste et consultante depuis 2005.

 

Correspondante du magazine l’Express International pendant une dizaine d’année, elle a également collaboré avec le quotidien le Soir-Echos, l’hebdomadaire Tel Quel, la revue Economia et la télévision Medi1sat.

 

Consultante en Droits Humains elle travaille notamment sur les thématiques en lien avec les migrations, la diversité culturelle et linguistique –amazighité, judaïsme-, les populations transhumantes et migrantes.

 

Elle est actuellement membre du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) depuis 2011, trésorière adjointe du bureau du Comité de Soutien à la Scolarisation de la Fille rurale (CSSF) et secrétaire générale adjointe de la Fondation Edmond Amran El Maleh.

 

 

Dr. Jean Joseph Lévy

 

Né le 16 Mars 1962 à Casablanca. Etudes primaires et secondaires de 1969 à 1980 à Casablanca. Apprentissage de la langue allemande a l’institut Herder de Leipzig en 1980-1981, puis études de médecine à l’université Karl-Marx de Leipzig. De 1987 à 1992, interne des hôpitaux de Gera (Thuringe) et de la clinique de Dermatologie de l’hôpital universitaire de la Charité Berlin. Il travailla de 1992 à 1994 dans la recherche à l’institut de pharmacologie clinique du laboratoire pharmaceutique Schering AG à Berlin.

En 1995 il ouvre un cabinet médical en tant que dermatologue à Berlin. Jean Lévy est marié et père de deux enfants.

 

 

Le comité scientifique

 

 

Prof. Jamaa Baida

Prof. Albert Sasson

Prof. Driss Khrouz

Prof. Mohamed Mezzine

 

 

Prof. Jamaâ Baida

Jamaâ Baida, diplômé de l'Université Mohammed V- Agdal de Rabat et de l'Université de Bordeaux III ( France), il est depuis 1982 enseignant-chercheur à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Rabat. Ancien secrétaire général de l’Association Marocaine pour la Recherche Historique (AMRH), membre-fondateur et coordinateur du Groupe d'Etudes et de Recherches sur le Judaïsme Marocain (GREJM), membre du Groupe de Recherche Islamo-Chrétien (G.R.I.C). Il est également membre du comité de rédaction de Hespéris-Tamuda et ancien directeur de la revue La Recherche Historique. Il est auteur et co-auteur de plusieurs ouvrages et d'une soixantaine d'articles portant sur l’Histoire Contemporaine et l’histoire du Temps Présent. En 2011, il a été nommé directeur des Archives du Maroc.

Dernière distinction académique : Doctorat Honoris Causa de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon ( Octobre 2013).

 

Prof. Albert Sasson

                                                                               

Albert Sasson est agrégé de l’Université (1958) et docteur ès-sciences  naturelles de l’Université de Paris (1967). Après une carrière, de 1954 à 1973, à la Faculté des sciences de Rabat (Maroc), dont il a été le doyen de 1963 à 1969, Albert Sasson rejoint l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation et la culture (UNESCO) de 1974 à 2000 (Directeur du bureau d’études, de programmation et d’évaluation, sous directeur général et conseiller spécial du directeur général).

Albert Sasson est membre fondateur de l’Académie Hassan II des sciences et techniques, du Conseil économique et social du Maroc et du Conseil consultatif des droits de l’homme du Maroc (1990-2011) Membre correspondant ou associé d’Académies étrangères et docteur, honoris causa de plusieurs universités, Albert Sasson exerce les fonctions de consultant auprès d’organisations internationales et nationales. Il préside l’association BioEuroLatina, dont l’objectif est de promouvoir la coopération en biotechnologies entre l’Europe et l’Amérique Latine Outre 200 publications, y compris ses travaux de recherche et de vulgarisation en microbiologie du sol, en algologie et en agrobiologie. Albert Sasson a fait paraître des ouvrages et a collaboré à des publications sur l’enseignement de la biologie, sur les questions d’environnement et de développement, sur l’alimentation et la nutrition et sur les biotechnologies.

 

 

Driss Khrouz

Né en 1950 à Gourrama (province d'Errachidia), marié et père de 3 enfants, professeur de Sciences Economiques à l’Université Mohammed V de Rabat, Driss Khrouz dirige la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc depuis septembre 2003.

 

Il est également membre du conseil d’administration de l’IRCAM (Institut Royal de la Culture Amazigh) et membre du comité international «Mémoire du monde» de l’UNESCO.

 

Vice président de la fondation Edmond Amran EL Maleh, secrétaire général du Groupement d’Etudes et de Recherches sur la Méditerranée (GERM), chef de fil du Réseau Marocain de La Fondation Anna Lindh pour le Dialogue entre les Cultures jusque fin 2011 et vice-président du Comité Exécutif et du Bureau du centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe pour l’interdépendance et la solidarité mondiale (Lisbonne), de 1997 à 2003, Driss Khrouz est par ailleurs auteur de nombreuses publications, notamment sur le partenariat euro-méditerranéen, les enjeux de la mondialisation, et les mutations économiques au Maroc.

 

Prof. Mohamed Mezzine

 Mohamed Mezzine est né en 1949 et occupe aujourd’hui la fonction de Prof. Chargé de mission à la Présidence de l’Université de Fès. Il est titulaire d’un Doctorat d’Etat, de l’université- Paris VII et spécialiste en gestion universitaire. Il a obtenu de nombreux prix et distinctions dont celui de lauréat du Prix du Maroc en Sciences humaines et économiques en 1979, ainsi que les Palmes Académiques du Ministère de l’Education Nationale Française en1984. Il a été décoré du « Wissem Al Arch min darajati Faris » (chevalier de l’ordre du trône du royaume du Maroc) en 2004. Il est de plus docteur Honoris osa de l’Université américaine de Hawaï.

 

Professeur Mezzine a été tout au long de sa carrière universitaire, à plusieurs reprises professeur associé dans des universités françaises (Metz, Aix en Provence et Tours) ainsi qu’aux USA (Berkeley).

 

Professeur Mezzine travaille actuellement sur la structuration dans les universités marocaines. Il dirige a ce titre une équipe de réflexion sur l’université de Fès à l’horizon 2020 dont l’objectif est de faire des propositions concrètes aux décideurs politiques.

Semaine du Film sur le Judaïsme Marocain à Berlin

compte-rendu, fotos & revue de presse ici

« Plaisir de mémoire » en hommage posthume à Simon Lévy (par Mohamed Elmedlaoui)

Compte-rendu

de la première conférence de AAMJM, tenue à Rabat le 14 janvier 2016

Compte-rendu.pdf
Adobe Acrobat Dokument 558.1 KB

Nouveau livre sur les juifs du sud!

Le 7 janvier 2013, s’est tenu à Rabat un colloque sur les communautés juives du sud du Maroc, considérées comme les plus anciennes de ce pays. Réunir les contributions des participants, universitaires et spécialistes, tenait au cœur de chacun. La singularité de cet ouvrage réside dans l’accent mis, avant tout, sur le concret, le local et le spécifique. Pour en Savoir plus...

Communautés juives.pdf
Adobe Acrobat Dokument 3.2 MB

Conférence de l'AAMJM à Berlin

Conférence de l'AAMJM à Berlin.pdf
Adobe Acrobat Dokument 410.3 KB
Juifs du Maroc.pdf
Adobe Acrobat Dokument 358.1 KB

Ce texte de Simon Lévy, paru en 2006 a été rédigé aprés une enquête réalisée auprès d'ecoliers et de lycéens au Maroc, dont les réponses montraient à quel point leur connaissance des juifs marocains étaient lacunaires.